Valérie Pécresse

54 ans - Les Républicains
Mis à jour le 13/01/2022
Ancienne ministre et présidente du conseil régional d’Île-de-France depuis 2015, Valérie Pécresse est pour la première fois la candidate du parti Les Républicains (LR) à l’élection présidentielle. Elle a été désignée le 4 décembre 2021, après avoir remporté le Congrès LR avec près de 61 % des voix exprimées.

Valérie Pécresse : décryptage de son programme santé-protection sociale pour 2022

Intitulé « Le courage de dire, la volonté de faire », le programme de Valérie Pécresse pour l’élection présidentielle de 2022 s’articule autour de trois objectifs : protéger, libérer et rassembler. Dans ce cadre, la candidate Les Républicains a notamment l’ambition de mettre en œuvre un « plan d’urgence pour la santé ». L’occasion de décrypter les principales mesures en matière de protection sociale et de santé de son programme pour 2022.

 

Le renforcement de l’État au cœur du programme de Pécresse

Dans la course à l’élection présidentielle, le programme de Valérie Pécresse prône plusieurs grandes idées pour la France, notamment en matière de souveraineté nationale, de santé et de protection sociale.

 

Redonner du sens au travail et renforcer la souveraineté nationale

L’analyse du programme de Valérie Pécresse pour 2022 fait ressortir une volonté première : la candidate souhaite que l’État se renforce en se concentrant sur les tâches régaliennes. Le renforcement de la souveraineté lui parait primordial, notamment à travers la hausse du budget alloué aux tribunaux et aux forces de l’ordre.

Le projet de Valérie Pécresse pour l’élection présidentielle met également en avant la valeur travail et fait de la réduction de la dette une priorité.

 

La santé : une urgence pour Valérie Pécresse

Dans le cadre de son programme pour 2022, Valérie Pécresse souhaite mettre en place un « plan d’urgence pour la santé », avec entre autres pour objectif d’augmenter les effectifs et de « débureaucratiser » l’hôpital afin de lui donner un « nouveau souffle ».

Dans la même optique, l’une des priorités du programme santé de la candidate LR est de lutter contre les déserts médicaux. L’ancienne députée des Yvelines souhaite en particulier renforcer le pouvoir de décision des collectivités territoriales, en confiant notamment aux présidents de région la présidence des agences régionales de santé.

Le programme santé et protection sociale de Valérie Pécresse en chiffres

291 millions d’euros

C’est le montant nécessaire à la création d’une prime à la natalité de 900 € par an.

196 000

C’est le nombre de personnes qui seraient gagnantes avec la déconjugalisation de l’allocation aux adultes handicapés (AAH).

Son programme par thématique

Son programme par thématique

Son programme par thématique
Accès aux soins

La réduction des déserts médicaux comme objectif de campagne

Un premier décryptage du programme de Valérie Pécresse pour 2022 met en lumière l’une de ses priorités : réduire les déserts médicaux. Pour y parvenir, l’ancienne ministre et porte-parole du gouvernement Fillon souhaite tout d’abord augmenter la rémunération du personnel soignant au sein des zones sous-dotées afin d’améliorer l’attractivité de ces territoires.

À cette fin, la candidate du parti Les Républicains a pour projet de créer une dotation de « lutte contre la désertification sanitaire » que l’Assurance maladie sera chargée de prévoir pour chaque région. Cette dotation, dont le montant n’a pas été précisé par Valérie Pécresse, pourra avoir plusieurs utilités :

  • abonder la rémunération des professionnels de santé en fonction de leur activité dans les territoires sous tension ;
  • aider les jeunes médecins à s’installer et à exercer à la fin de leurs études au sein des zones et établissements qui en manquent, comme les maisons médicales par exemple ;
  • être utilisée par les régions pour tous les professionnels de santé, « du pédicure-podologue au dentiste », en fonction de la rareté de ces professions sur leurs territoires.

 

Nos chiffres clés pour aller plus loin

L’accès aux médecins en zone rurale

Les délais d’attente en ophtalmologie

L’accès aux gynécologues

 

 

Le programme présidentiel de Pécresse pour 2022 liste également d’autres mesures visant à favoriser l’accès aux soins et la reconnaissance du personnel médical.

  • La revalorisation des infirmières et des sages-femmes: en plus de vouloir augmenter leurs responsabilités dans le parcours de soins, la candidate LR propose de revaloriser leurs salaires, sans pour autant fournir d’indications chiffrées.
  • L’augmentation du personnel formé : la native de Neuilly-sur-Seine veut permettre aux personnes ayant reçu une formation de cinq ans dans le paramédical de rejoindre le deuxième cycle de formation médicale pour déverrouiller en pratique le numérus clausus. Dans le même temps, elle veut développer les stages d’internat dans les cliniques privées pour les étudiants en médecine afin de favoriser la coopération public-privé.

“ Valérie Pécresse veut recruter 25 000 soignants en cinq ans pour l’hôpital public. ”

 

  • Une hausse des recrutements : Valérie Pécresse veut recruter 25 000 soignants en cinq ans pour l’hôpital public et supprimer une partie du personnel administratif afin de « donner un nouveau souffle à l’hôpital ».

Enfin, à travers son programme santé pour 2022, Valérie Pécresse souhaite recentrer l’aide médicale d’État (AME) sur la médecine d’urgence et le traitement des maladies contagieuses.

 

Nos chiffres clés pour aller plus loin

Le coût de l’aide médicale d’État

 

 

Complémentaire santé

Le programme de Valérie Pécresse

À ce jour, ni les déclarations, ni les publications, ni le programme de Valérie Pécresse pour l’élection de 2022 ne permettent d’identifier de propositions en ce qui concerne les complémentaires santé.

 

Ethique et société

La PMA comme principale préoccupation éthique

En ce qui concerne les sujets éthiques et de société, le programme de Valérie Pécresse pour 2022 se concentre essentiellement sur les aides à la procréation. En la matière, la candidate se dit favorable à la PMA (procréation médicalement assistée) dès lors que les enfants ont accès à leurs origines à leur majorité.

En revanche, l’ancienne députée des Yvelines reste fermement opposée à la gestation pour autrui (GPA) qu’elle considère comme une marchandisation du corps.

 

Innovation santé

Le programme de Valérie Pécresse pour le numérique

Pour l’heure, aucune mesure spécifique dédiée à l’innovation en santé ne figure dans le programme de Valérie Pécresse pour l’élection présidentielle d’avril 2022. Malgré tout, deux propositions touchent directement le secteur du numérique.

  • Renforcer la souveraineté numérique: pour atteindre cet objectif, la candidate Les Républicains ambitionne de créer une école nationale du numérique. À l’issue de la formation, chaque étudiant rémunéré pendant ses études devra travailler 10 ans dans la fonction publique.
  • Privilégier les fournisseurs européens : Valérie Pécresse souhaite que l’État, les collectivités locales et les opérateurs publics montrent l’exemple en acquérant plus de 50 % de leurs logiciels auprès de fournisseurs européens.

 

Maintien de l’autonomie

Le maintien à domicile au cœur du programme de la candidate LR

Comme l’analyse du programme de Valérie Pécresse pour 2022 le laisse comprendre, la candidate considère que le maintien à domicile est une solution judicieuse au problème de la perte d’autonomie. Dans cette optique, plusieurs propositions sont avancées.

  • Réduire les taxes sur les salariés à domicile: pour y parvenir, l’ancienne ministre du budget doublera le crédit d’impôt pour les emplois de service à la personne (garde d’enfants, maintien à domicile, soutien à la vie familiale). Ainsi, 50 % du coût total d’un emploi à temps plein sera pris en charge. De plus, la taxe sur les salaires ne sera effective qu’au-delà de deux employés en équivalent temps plein (ETP).
  • Créer un véritable statut pour les proches aidants: celui-ci devrait permettre aux personnes concernées de pouvoir demander un aménagement d’emploi du temps ou du lieu de travail.

Dans le même temps, la candidate à l’élection présidentielle fait plusieurs propositions pour favoriser l’autonomie des personnes.

  • Favoriser l’emploi des handicapés: Valérie Pécresse propose que l’obligation d’emploi de 6 % de personnes en situation de handicap soit effective. Pour cela, elle compte demander des engagements aux entreprises et associations afin qu’elles ne s’exonèrent plus de cette obligation par le versement d’une taxe.
  • En parallèle, elle souhaite déconjugaliser l’allocation aux adultes handicapés (AAH). Fin 2019, selon les services statistiques du Ministère de la santé, 1,2 millions de personnes bénéficient de l’Allocation Adulte Handicapé, dont 22% sont en couple (soit 270 000 personnes), pour un montant de dépenses d’environ 11 Md€. L’individualisation de l’AAH, à savoir la déconnexion de l’allocation des revenus du conjoint, ferait 196 000 gagnants mais 44 000 perdants, dont 21% perdraient même totalement le bénéfice de la prestation. Le coût total de la réforme est estimé à 560 millions d’euros.
  • Réorganiser le fonctionnement des EHPAD: l’objectif de cette proposition de campagne de Valérie Pécresse pour 2022 est notamment de réduire le reste à charge pour les familles.

“ La déconjugalisation de l’AAH ferait 196 000 gagnants. ”

 

 

Prévention-santé publique

La prévention et la santé publique dans le programme de Valérie Pécresse

Tout comme ses déclarations et publications, le programme santé de Valérie Pécresse pour l’élection présidentielle ne permet pas d’identifier de propositions en matière de prévention et de santé publique à ce stade.

 

Protection sociale

Protection sociale : une priorité de Valérie Pécresse pour 2022

En matière de protection sociale, l’actuelle présidente de la région Île-de-France souhaite lancer la réforme des retraites dès le printemps 2022. L’une des propositions de Valérie Pécresse pour la présidentielle est d’ailleurs de mettre en œuvre l’allongement de la période d’activité par l’augmentation de l’âge légal de la retraite à 65 ans à l’horizon 2030. Dans le même temps, elle propose de garantir une retraite minimale à tous ceux qui ont travaillé, en portant le minimum vieillesse à la hauteur du SMIC net en 2030, soit une augmentation de 25 %.

Le soutien aux familles fait aussi partie de ses priorités. Dès le premier enfant, la candidate du parti Les Républicains souhaite instaurer une prime à la natalité de 900 € par an, et ce, jusqu’au 18 ans de l’enfant. Le montant total de dépenses associé à la mise en œuvre de cette mesure est estimé à 291 millions d’euros la première année. Dans la même optique, Valérie Pécresse veut augmenter d’un milliard d’euros les allocations familiales des familles de deux et trois enfants. Enfin, elle souhaite défiscaliser la pension alimentaire du parent seul pour soutenir les familles monoparentales.

“ La création d’une prime à la natalité coûterait 291 millions d’euros la première année. ”

 

Au-delà de ces deux grandes propositions pour l’élection de 2022, Valérie Pécresse avance plusieurs autres pistes sur le volet social.

  • Restaurer l’universalité du complément de mode de garde: à cette fin, elle souhaite supprimer les conditions de ressources afin de développer le recours aux assistantes maternelles agréées.
  • Créer une aide sociale de 670 €: son rôle serait de soutenir les jeunes actifs se formant dans les secteurs d’activité sous tension.
  • Réformer l’assurance chômage: la candidate LR souhaite la rendre plus rapidement dégressive afin d’encourager le retour à l’emploi.
  • Supprimer la C3S: la suppression de la Contribution Sociale de Solidarité des Sociétés viserait à renforcer la compétitivité des entreprises. La contribution sociale de solidarité des sociétés (C3S) est une contribution pesant sur le secteur concurrentiel et marchand, qui participe au financement de l’assurance vieillesse. La suppression de cette contribution conduirait à renoncer au produit de la C3S qui s’est élevé à plus de 4 milliards d’euros en 2020.
  • Centrer le pouvoir d’achat sur la valeur travail: pour cela, Valérie Pécresse propose de revaloriser le SMIC de 10 % et de mettre fin aux 35 heures.
  • Mieux lutter contre les fraudes : elle souhaite renforcer les outils de contrôle numérique, via la mise en place de la carte vitale biométrique par exemple. Les gains attendus par cette mesure seraient de 15 milliards d’euros pour 2027.

 

Santé & environnement

Les propositions de Valérie Pécresse pour l’environnement

Dans le cadre de son programme pour 2022, Valérie Pécresse propose d’instaurer une taxe carbone sur les produits qui ne proviennent pas de l’Union européenne afin de réduire les importations de produits polluants.

Pour atteindre la neutralité carbone en 2050, la candidate LR veut mettre en place un livret vert et un livret développement durable permettant de prêter 120 milliards d’euros sur cinq ans aux entreprises.