Yannick Jadot

54 ans - Europe Écologie Les Verts
Mis à jour le 13/01/2022
Député européen depuis 2009, Yannick Jadot est le candidat d’EELV à l’élection présidentielle de 2022 pour la seconde fois. Il avait déjà représenté Europe Écologie Les Verts en 2017, avant son retrait le 23 février 2017 en faveur de Benoît Hamon, alors candidat du Parti socialiste.

Yannick Jadot : analyse de son programme santé-protection sociale de A à Z

Baptisé « Vivant », le programme de Yannick Jadot pour la présidentielle de 2022 ambitionne de mettre sur un même pied les valeurs républicaines (liberté, égalité, fraternité) et la biodiversité afin d’instaurer une république écologique. La santé constitue d’ailleurs l’un des piliers du programme du candidat EELV et se décline sous plusieurs aspects (accès aux soins, prévention, etc.). Décryptage et analyse.

 

L’urgence climatique au cœur du programme écologique

À travers son programme pour la présidentielle de 2022, Yannick Jadot affiche une volonté première : celle de mettre l’économie au service du vivant et du climat. Pour cela, les propositions du candidat EELV – élaborées autour de 6 grandes thématiques – font de la question de la santé un enjeu central.

 

Le verdissement de la Constitution comme ambition présidentielle

Pour remettre le vivant au cœur des préoccupations, le candidat d’Europe Écologie Les Verts veut diriger le travail et les efforts pour faire face à la crise écologique, et ce, en faisant de la qualité et de l’espérance de vie les deux principaux critères d’évaluation.

Pour le député européen, l’urgence climatique et l’urgence démocratique vont de pair dans la construction d’une justice sociale. À travers son programme présidentiel pour l’élection de 2022, Yannick Jadot propose d’ailleurs de « verdir » la Constitution, en inscrivant le climat, la biodiversité et les limites planétaires au sein de son article premier, posant ainsi les nouveaux fondements de la République. Il souhaite également y faire figurer le principe de non-régression afin qu’aucun nouveau projet ou loi ne contribue à la perte du vivant.

L’analyse du programme de Jadot pour 2022 fait également ressortir plusieurs mesures majeures, telles que :

  • la sortie totale du nucléaire d’ici 20 ans;
  • la fin de l’élevage industriel et sa transition vers des modes de culture plus respectueux du vivant;
  • ou encore le renforcement de la progressivité des droits de succession.

 

La santé : 1er pilier du programme de Yannick Jadot pour 2022

Intitulé « Prendre soin du vivant », le premier axe du programme de Yannick Jadot à la présidence de 2022 fait de la réforme de la santé l’une de ses priorités. Dans cette optique, l’ancien militant de Greenpeace souhaite une politique de santé globale, non cloisonnée et guidée par la volonté de « prendre soin ».

Sa vision de la société repose d’ailleurs sur une idée centrale : la santé humaine, la santé animale et les écosystèmes sont inextricablement liés et, par conséquent, doivent être pensés comme un tout. Pour preuve, le candidat écologiste ambitionne de sortir d’une vision étroite de la santé, au profit d’une approche qui allie médecine humaine, médecine vétérinaire et science écologique.

Toujours dans cette idée de globalité, Yannick Jadot considère que le droit à la santé ne doit pas s’arrêter à l’absence de maladies. Au contraire, il souhaite démocratiser le concept de pleine santé, par lequel la santé est autant physique et mentale que sociale et planétaire.

Le programme santé-protection sociale de Jadot en chiffres

Près d’1,6 milliard d’euros

C’est le budget nécessaire pour la création du « chèque santé » de 200 € proposé par Yannick Jadot.

12,7 millions

C’est le nombre de jeunes de 6 à 20 ans (jusqu’à 25 ans en cas de situation de handicap) qui bénéficieront du « Pass-sport ».

196 000 personnes

C’est le nombre de bénéficiaires de l’allocation adulte handicapé (AAH) dont la situation s’améliorerait suite à  l’individualisation de l’AAH.

Son programme par thématique

Son programme par thématique

Son programme par thématique
Accès aux soins

Un programme de campagne misant sur la refonte de l’offre de soins

Pour bien comprendre le programme de Yannick Jadot pour 2022, il faut avoir en tête l’une des principales ambitions du candidat en matière de santé : la fin des déserts médicaux. Pour y parvenir, le député européen dresse plusieurs propositions :

  • acter la fin de la liberté d’installation des médecins;
  • adopter un plan national d’organisation territoriale de l’offre de soins, s’appuyant sur le développement des maisons de santé pluridisciplinaires et la réorganisation de la médecine de ville afin de renforcer le maillage territorial ;
  • planifier la juste répartition des cabinets libéraux et des centres de santé avec l’aide des régions.

En matière d’accès aux soins, le programme santé de Yannick Jadot à la présidentielle 2022 s’articule également autour de trois grandes autres initiatives.

  • Un renforcement des financements: le candidat du parti écologiste souhaite allouer davantage d’aides aux futurs professionnels de santé souhaitant s’orienter vers une activité salariée. Dans le même temps, il propose d’augmenter les moyens financiers consacrés à la recherche publique.
  • La refonte de l’hôpital public : le natif des Hauts-de-France souhaite revenir sur la tarification à l’activité (T2A) encadrant actuellement le financement des établissements de santé selon le volume d’activité. Yannick Jadot ambitionne aussi de créer une assistance publique dans chaque hôpital pour permettre un accueil inconditionnel de tous les publics. Dans l’optique de favoriser l’accès aux médecins et professions paramédicales, il propose de favoriser une meilleure articulation entre l’hôpital public, la médecine de proximité et le secteur médico-social. Dans le cadre de cette proposition, le candidat a aussi la volonté de renforcer le rôle des soignants dans les décisions. En parallèle, il souhaite initier un plan d’amélioration de leurs conditions de travail, de recrutement et de hausse de leurs salaires, tout en proposant de rénover des bâtiments vétustes et de développer la place du numérique, sans pour autant communiquer d’objectif chiffré sur cette proposition.

“ Yannick Jadot (…) souhaite mettre en place un remboursement sans avance de frais des consultations de psychologie de ville pour les moins de 25 ans. ”

 

  • L’investissement dans la santé mentale : le candidat EELV a pour objectif d’instaurer un suivi remboursé par la Sécurité sociale, avec une attention particulière pour les populations les plus touchées (agriculteurs, étudiants, personnes addictes, bénéficiaires de l’aide sociale à l’enfance, sans-abris, migrants, etc.). En ce qui concerne la santé mentale des jeunes, dont la crise a révélé la nécessité d’un accompagnement, Yannick Jadot prévoit de multiplier les bureaux d’aide psychologique universitaires et souhaite mettre en place un remboursement sans avance de frais des consultations de psychologie de ville pour les moins de 25 ans.

Bon à savoir : un quart des mutuelles prenaient déjà partiellement en charge les consultations de psychologues et ont renforcé leurs garanties en mars 2021, en concertation avec les autres familles de complémentaires. À ce titre, la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2022 prévoit la prise en charge, dès l’âge de 3 ans, de séances d’accompagnement réalisées par un psychologue.

Le programme de Yannick Jadot pour 2022 s’empare également de la santé au travail, notamment en proposant de reconnaître le burn-out et de créer un véritable plan de lutte contre la dégradation des conditions de travail.

Le candidat d’Europe Écologie Les Verts défend enfin le droit à la santé pour tous. En la matière, il a principalement pour projet de supprimer les délais de carence introduits dans l’accès aux soins pour les personnes étrangères.

 

Complémentaire santé

La santé des jeunes : une priorité du programme de Yannick Jadot

Alors que 3 jeunes sur 10 renoncent à des soins pour des raisons financières, comme l’avance Yannick Jadot dans son programme de 2022, le candidat EELV souhaite faire de la santé de cette population l’une de ses priorités, notamment en agissant directement sur les complémentaires santé.

  • La création d’un « chèque santé » : d’un montant de 200 €, il serait destiné aux 16-25 ans afin de leur donner plus facilement accès aux soins. En supposant que son attribution soit automatique, le chèque santé qui concernerait près de 7,88 millions de jeunes âgés de 16 à 25 ans aurait un coût estimé à 1,58 milliard d’euros. Dans le même temps, Yannick Jadot prône la création de maisons de santé étudiantes, avec un système de tiers payant systématique, afin de renforcer la médecine universitaire.
  • La simplification de l’accès à la CSS : le député européen propose de revoir les conditions d’accès à la Complémentaire santé solidaire, une aide destinée aux personnes modestes et qui a remplacé la CMU-C et l’ACS.
  • L’instauration d’un « pass contraception » : visant à simplifier l’accès à la contraception pour les jeunes, ce pass s’accompagnerait d’autres mesures, dont la création de centres de prévention autour des questions liées à la sexualité, aux drogues, à la violence et au mal-être.

 

La création du « chèque santé » nécessiterait un budget supplémentaire de près d’1,6 Md€.

 

Nos chiffres clés pour aller plus loin

Activité physique des jeunes

 

 

Ethique et société

Un programme de campagne portant un engagement sociétal

Sur la thématique sociétale et éthique, le programme de Jadot pour la campagne présidentielle de 2022 affiche une ambition forte : garantir l’accès de tous aux droits fondamentaux. À cette fin, le candidat écologiste émet plusieurs propositions majeures :

  • interdire les thérapies de conversion, visant à modifier l’orientation ou la sexualité d’une personne homosexuelle ou transgenre ;
  • faciliter les demandes de changement de prénom et de genre ;
  • permettre à chacun d’exprimer le souhait de mourir dignement, sans avoir à subir des traitements non voulus ;
  • sécuriser les droits parentaux et la filiation des enfants nés de PMA et de GPA à l’étranger.

 

Innovation santé

Un programme pour 2022 sans innovation en santé

Dans son programme pour 2022, le candidat EELV ne propose aucune mesure spécifique dédiée à l’innovation en santé. En revanche, il projette de revoir certains aspects du numérique, dans l’optique notamment de le « verdir », via :

  • l’interdiction de privatiser les données par ce qu’il appelle le « capitalisme de surveillance » ;
  • la création d’une mission d’étude sur les impacts du stockage de données informatiques sur l’environnement ;
  • le conditionnement de toute nouvelle installation aux résultats de l’étude.

 

Maintien de l’autonomie

L’autonomie au cœur des propositions de Yannick Jadot

Le décryptage du programme de Yannick Jadot pour la présidentielle 2022 permet de s’apercevoir que l’autonomie et l’inclusion sont deux enjeux majeurs du candidat. Pour les garantir, il dresse ainsi trois propositions principales.

  • Le développement de l’habitat partagé: pour davantage de mixité générationnelle et d’entraide, le député souhaite favoriser l’émergence de projets d’habitats partagés, mais également de systèmes solidaires de logements de personnes âgées avec des étudiants ou des personnes en situation de handicap.
  • La reconnaissance des proches aidants : considérant qu’ils sont l’une des pierres angulaires d’une société basée sur la solidarité, Yannick Jadot ambitionne de revaloriser leur statut et leur rémunération, sans pour autant donner d’objectif chiffré pour l’heure.
  • L’inclusion des personnes en situation de handicap : constatant que de trop nombreuses personnes en situation de handicap restent à l’écart des activités sportives et de loisirs, le candidat EELV a pour projet de renforcer la mixité des adhérents sportifs. Dans le même temps, il préconise de développer la formation des professionnels au dépistage du handicap.

 

Prévention-santé publique

Un programme pour 2022 engagé en matière de santé publique

La prévention occupe aussi une place importante parmi les mesures de Yannick Jadot pour l’élection présidentielle de 2022. En la matière, le candidat d’Europe Écologie Les Verts a pour projet de développer une politique volontariste de promotion de la santé, et ce, selon un principe central : passer d’une logique de politique de santé du « meilleur soin pour chacun » vers la « promotion de la bonne santé pour tous ». Cette volonté se traduirait notamment par :

  • une meilleure éducation à la santé, auprès des plus jeunes notamment, au travers des thèmes de l’alimentation, de l’activité physique régulière ou encore de la prévention contre les addictions et conduites addictives ;
  • un soutien aux structures publiques et associatives de dépistage et de prévention ;
  • le développement de la médecine scolaire, universitaire et du travail ;
  • une mobilisation auprès des acteurs de la solidarité et des associations intervenant dans le domaine de la santé psychologique ;
  • le renforcement de la médecine de prévention, du travail et scolaire grâce à une meilleure coordination au sein d’une Agence régionale de santé environnementale et professionnelle, en lieu et place des Agences régionales de santé (ARS).

Le sport, que Yanick Jadot considère comme partie intégrante de la santé, a également une place prépondérante dans le programme d’Europe Écologie Les Verts pour 2022. Pour le candidat, sa pratique est primordiale, notamment pour prévenir les facteurs de risque comme l’obésité, le diabète, l’hypertension artérielle ou les maladies cardiovasculaires, mais aussi pour soigner. Dans cette logique, il souhaite mettre en œuvre un plan de soutien pour sauver le sport français, principalement via la création d’un « Pass-sport » doté de 250 millions d’euros. Financé par l’État pour les 6-20 ans (et jusqu’à 25 ans pour les jeunes en situation de handicap), il visera à faciliter la reprise d’une activité physique et sportive pour les plus jeunes générations. Ce Pass-sport consisterait à accorder une aide financière de 20€ par jeune, si les 12,7 millions de personnes qui y sont éligibles y recouraient.

20€ par jeune : c’est le coût que représenterait la création du Pass-sport.

 

En ce qui concerne les stupéfiants, le programme de Yannick Jadot pour l’élection d’avril 2022 prône la légalisation du cannabis, dans l’optique de mieux protéger et accompagner les usagers. Pour cela, le candidat prévoit notamment d’allouer à l’information et à la prévention les 700 millions d’euros aujourd’hui consacrés à la lutte contre cette drogue douce. A titre de comparaison, en 2021, le budget de la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mildeca), s’élève à 16,7 millions d’euros et le budget consacré au Fonds national de lutte contre les addictions à 111 millions d’euros.

En plus de vouloir améliorer les conditions d’accès à des logements dignes, Yannick Jadot met un point d’honneur à favoriser le développement d’une alimentation saine. Dans cette optique, le décryptage du programme du candidat EELV pour 2022 met en lumière plusieurs mesures majeures :

  • intégrer le régime de santé planétaire dans le Programme national nutrition santé (PNNS) ;
  • rendre obligatoire une alternative végétarienne dans les cantines scolaires ;
  • viser un objectif de 100 % de produits issus de l’agriculture biologique et/ou locale dans les cantines scolaires ;
  • expérimenter une sécurité sociale de l’alimentation au sein des territoires volontaires : elle donnerait accès à des produits de qualité conventionnés grâce à une somme mensuelle créditée sur une carte vitale de l’alimentation ;
  • interdire la publicité pour l’alcool et les produits ultra-transformés ;
  • rendre le nutri-score obligatoire.

 

Protection sociale

La création d’un revenu universel : une mesure phare de Jadot pour 2022

En matière de protection sociale, Yannick Jadot souhaite instaurer un revenu universel d’existence, dont la première étape sera la création d’un revenu minimum garanti pour chaque adulte sans emploi ou avec de faibles revenus. Son montant, correspondant à 60 % du revenu médian, serait ainsi supérieur au seuil de pauvreté (chiffrage). En parallèle, le candidat écologiste propose de :

  • garantir un accès au RSA dès l’âge de 18 ans ;
  • mettre en place une allocation autonomie étudiante.

Outre ce revenu universel, le programme de Yannick Jadot pour 2022 développe quatre autres initiatives principales en faveur de la protection sociale des citoyens.

  • Le renforcement des comptes pénibilité: concernant les travailleurs ayant connu les carrières les plus difficiles, il permettrait de partir à la retraite avant l’âge légal maximum fixé à 62 ans.
  • L’individualisation de l’AAH : le candidat EELV propose d’individualiser l’Allocation adulte handicapé sans règle d’abattement. L’individualisation de l’AAH, à savoir la déconnexion de l’allocation des revenus du conjoint, ferait 196 000 gagnants mais 44 000 perdants, dont 21% perdraient même totalement le bénéfice de la prestation. Le coût total de cette réforme est estimé à 560 millions d’euros..
  • L’instauration d’une retraite minimale au niveau du Smic : elle vise à assurer la parité de niveau de vie entre les retraités et les travailleurs, aussi bien dans le public que dans le privé.
  • La mise en place de nouveaux dispositifs d’acquisition des droits à retraite : le natif des Hauts-de-France a également pour projet de rendre possible les transferts de trimestres validés entre conjoints et de tenir compte du temps passé auprès de proches ou dans des associations.

Pour financer les mesures relevant du nouveau régime retraite, Yannick Jadot a l’objectif :

  • de mobiliser le Fonds de réserve des retraites ou une partie des fonds de la Caisse d’amortissement de la dette sociale ;
  • d’élargir l’assiette des cotisations au revenu du capital ;
  • de procéder à un plan de régularisation des travailleurs non déclarés, qui, dès lors, cotiseront.

Par ailleurs, le candidat d’Europe Écologie Les Verts propose de reconnaître un statut de salarié aux travailleurs « uberisés ».

Enfin, il souhaite mettre en place un service public de la petite enfance garantissant le droit d’être accueilli dans une structure.

 

Santé & environnement

L’environnement, au centre du programme santé de Jadot

Sur la thématique de l’environnement et de la santé, le programme de Jadot pour l’élection de 2022 affiche l’ambition de mieux protéger les enfants, partant du principe que les facteurs environnementaux ont des effets sur leur santé tout au long de la vie. Pour cela, le député européen prévoit d’investir massivement dans les politiques précoces de correction des inégalités de santé, dirigées spécifiquement vers les enfants pendant leurs cinq premières années. Cet investissement se concentrerait en particulier sur les services de médecine infantile et scolaire, permettant ainsi d’assurer un suivi médical simple et gratuit de tous les enfants.

En parallèle, le candidat EELV à la présidence de la République a pour projet de :

  • relever l’objectif de réduction net d’émissions de gaz à effet de serre de 60 % en 2030 par rapport à 1990 (40 % actuellement) ;
  • réduire les émissions importées de 65 % d’ici 2050 via la relocalisation de l’économie ;
  • créer un service public de l’air incluant une filière de prévention et de contrôle, dont le but serait :
    • de garantir à tous les citoyens un air respectant les valeurs de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) ;
    • d’assurer aux collectivités locales des financements pour la réduction de l’exposition de la population en cohérence avec leur action climatique ;
  • mettre en place des dispositifs anti-bruit pour réduire les nuisances sonores.

Bon à savoir : le coût de la pollution de l’air en France est évalué à 101,3 milliards d’euros par an.